Le Bureau Des Mondes - chapitre 1

Le plateau des structurateursRébecca Konforti
00:00 / 05:22

Le Bureau Des Mondes

Chapitre 1 - Le Plateau des structurateurs

La naissance du monde de l’ombre, communément appelé Umbrea Mundi est sujette à controverse.
Cependant, qu’il s’agisse des structurateurs, des bioconcepteurs, des zoobaptisseurs ou encore des
historisologiste, une version semble accorder tout le monde.


Il y a longtemps, très longtemps, des fragments de différents espaces et réalités se seraient détachés de
leur point d’origine pour se mettre à flotter dans l’éther intersidéral comme le feraient des bulles de savon.  Cependant, ces morceaux d’univers ne dérivaient pas de manière aléatoire. Il étaient attirés les uns vers les autres. Au fur et à mesure, ils se seraient reliés, structurés et pour finir agglomérés afin former les trois disques planétaire d’Umbrea Mundi. C’est ce que l’on appel l’âge de terraformation.


Au bout d’un certains temps, impossible à quantifier par des moyens naturels, les essences de chacun de
ces fragments rassemblés se seraient échappés hors de leurs réceptacles pour former une gigantesque
poche d’énergie qui ondulait au travers des trois disques planétaire et résonnait avec tout le reste de
l’univers. C’est ce que l’on appel l’âge de condensation énergétique.


C’est lorsque s’ajouta à l’ensemble un fragment de salle de bain venu des confins les plus éloignés de
l’univers Delta du Bleu, que la poche énergétique se rompis. L’énergie s’écoula alors et se répandis hors de
son enveloppe pour finir par imprégner sans distinction tout le corps planétaire. On nommera cette
événement « le grand chambardement ».


Suite à cela, la planète s’éveilla. L’énergie rayonnais, se diffusait et commença même à entrer en résonance avec tous les mondes et espaces desquels les fragments d’UM étaient issus. Une atmosphère fut générée et l’enveloppe de la poche énergétique se fossilisa. Tel un serpent de pierre et d’acier elle devint ce qui est aujourd’hui la colonne vertébrale d’Umbrea Mundi, cette planète mouvante en perpétuelle évolution. De multiples portes, fenêtres, couloirs et passages interdimensionnels apparurent pour relier UM à tous les univers existants et ceux en potentielles formations. C’est ce que l’on appela l’imprégnation.


Dès lors la vie biologique se développa, issue des entrailles de la terre ou traversant les passages
interdimensionnels. Des humains arrivèrent également, fondant des cultures, chemins, cités et surtout, le
plateau des structurateurs. Cet organe du BDM est chargé d’étudier l’évolution des structures planétaires à travers l’histoire passé, présente ou futur, via un procédé de croisement de boucle temporelle découverts par Tan LINAM, Maître historiologiste non linéariste.


Sur le plateau des structurateurs, toutes les formes de constructions et méthodes de créations sont
représentés à petite ou plus grande échelle. Pour se repérer la carte non exhaustive d’Ordinatio fut établie, les principaux secteurs étant représentés par des ilots arborescents. Pour vous donner une petite idée, dans certains secteurs, les structurateurs se concentrent sur l’agencement des espaces entre eux et sur la manière dont les univers se rencontrent. Dans d’autres, ils étudient les structures anatomiques végétales, animales, humaines ou blobiaires. Dans d’autres encore, il analysent les structures sociales, philosophiques, cognitives ou imaginaires des différentes formes de vie depuis la première vague de peuplement des disques. Certains secteurs quant à eux étudient simplement la formation, l’éclatement ou l’annihilation pur et simple des diverses formes de structures constituant les disques mondes.


Car le but premier du plateau des structurateurs est bel et bien de comprendre la vie dans sa construction et son évolution afin de permettre la création de mondes et des multiples espaces qui en découlent. Être
structurateur, c’est en quelque sorte, étudier ce qui peut servir de trame sous-jacente au tissage de la vie et interroger les outils utiles à l’organisation du chaos primordiale.


Cependant, après de multiple et fastidieuses délibérations, le haut conseils des poutrelles, fut forcé de
constater que, dans une certaine mesure et sous certaines formes détournées ou exacerbées, les structures
étaient employées à enfermer et à asservir les êtres, voir même à éteindre en eux l’étincelle de la vie. Et
c‘est ainsi que la trame compositionnelle cosmique se mue misérablement en de vil barreaux de prison.


Pour autant, le Plateau des structurateurs ne juge ni n’agit pas, car il est bien connu qu’UM recèle plus
d’une facette qui chacune ont leurs place dans ce vaste et insaisissable territoire qu’est celui des ombres.

Le bureau des mondes, Chapitre 1 - Le plateau des structurateurs //

enregistrement et texte brut //

écrit lors de la résidence de recherche de la Maison Salvan à Labège//

2020.

Ce Texte à été écrit en parallèle de l'installation "Architecture mentale" à la Maison Salvan  : 

https://www.rebeccakonforti.com/architecture-mentale

La première présentation publique de ce texte eu lieu en 2021 pour l'installation " Ouverture sur l'éther, le plateau des structurateurs au Centre d'art le Parvis, Scène nationale Tarbes Pyrénées

6.jpg
3.jpg

Le bureau des mondes, Chapitre 1 - Le plateau des structurateurs //

impression numérique //

176 x 16 cm // 

Vue de l’installation Ouverture sur l'ether, le plateau des structurateurs //

Centre d'art le Parvis scène nationale Tarbes Pyrénées  // 

2021 .