Méandres

Dans un univers nébuleux, les figures humaines, les objets ou les éléments contextuels me servent à personnifier les mouvements intérieurs de l'être humain ou encore le comportement des individus en société. Ces compositions sont une représentation de la nature humaine que je veux faire échapper à une époque, un lieu ou encore un contexte historique pour en souligner son universalité.
Pour cela, j’ai cherché à construire des compositions se situant à mi-chemin entre les cartes de Tarot de Marseille et les Caprices de Francisco de Goya. 

J’ai choisi d’accompagner une image avec du texte sur le même format afin d’utiliser les capacités de chacune de ces formes de langage à transmettre du sens, et ce, de manière interdépendante.

J’utilise des signes et des symboles pour transmettre ce qui n’est pas toujours visible, ou identifiable de manière directe comme, par exemple, ce qui habite l’inconscient. Je m’intéresse à cette dualité entre le fait d’observer des sensations impalpables et le fait de les graver dans la matière afin de leur donner une réalité tangible et visible par tous sans pour autant le rationaliser.

Cycle ||

Eau forte|| 28 x 20,5  cm || 2015.

La peur||

Eau forte et vernis mou|| 28 x 20,5  cm || 2015.

Résurgence ||

Eau forte et aquatinte || 28 x 20,5  cm || 2015.

Fatigue ||

Eau forte et aquatinte || 28 x 20,5  cm || 2015.

L'errance ||

Eau forte et aquatinte || 28 x 20,5  cm || 2015.

Le choix ||

Eau forte || 28 x 20,5  cm || 2014.

L'aveugle ||

Eau forte et aquatinte || 28 x 20,5  cm || 2012

Mal à dire ||

Eau forte et aquatinte || 28 x 20,5  cm || 2012