Ouverture sur l'éther, la plateau des structurateurs

bd g1.jpg
bd zeftr.jpg

Pour lire le texte, rendez-vous ici : 

https://www.rebeccakonforti.com/cosmogonie

bd sdddc.jpg
bd d.jpg
bd dssd.jpg

Ouverture sur l'éther, le plateau des structurateurs // 
Environnement in situ. Peintures murales et impressions dos bleu à l’échelle du bâtiment //

Vue de l'intervention au Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées // 

2021

Jeune artiste peintre et dessinatrice, Rébecca Konforti envisage sa pratique comme un outil de décloisonnement architectural, environnemental et spirituel. Férue d’architecture brutaliste, de science-fiction, de réalisme magique, de mythologie et de science, l’artiste travaille ces différentes occurrences en les hybridant et en les déployant sur autant de surfaces hétéroclites. À l’échelle d’un bâtiment, d’une place publique, d’un mur ou d’une feuille de papier, sa peinture ouvre les limites en créant des fractures, des ouvertures, des percées et des perspectives propres à emmener l’imaginaire du regardeur vers un ailleurs fictionnel mais identifiable. Son travail est également un véritable voyage dans la couleur. Dans le hall du Parvis, Rébecca Konforti mène le visiteur au cœur d’une palette unique. Elle le plonge au cœur de son questionnement sur le rapport du monde construit à la couleur. Ainsi, tout en explosant les limites murales, en organisant de nouvelles profondeurs, de nouveaux points de fuite, l’artiste propose au visiteur l’expérience d’une traversée en trompe-l’œil grâce à la variété des pigments et à leurs effets sur l’architecture existante et fictionnelle.

Magali Gentet